26.03.2018   Isolation

Construire sa maison : le contrôle de fin de chantier

Controle de fin de chantier par Acctherm pour Maitriseco

Toute maison neuve doit répondre aux critères d'isolation de la RT2012, c’est une obligation légale. Nous avons vu avec l’interview du bureau d’études thermiques Eleys, que l’étude thermique, réalisée en amont du chantier, est la feuille de route à suivre par le constructeur de la maison, pour pouvoir obtenir l’attestation RT2012.

Afin de vérifier que cette feuille de route a bien été mise en œuvre, un contrôle de fin de chantier est obligatoire. Il est réalisé par une entreprise indépendante qui effectue un contrôle d’étanchéité à l’air de la construction neuve.

Maitriséco travaille avec Acctherm pour le contrôle de fin de chantier. Rencontre avec Pascal Poulanges, son fondateur.

Lors de la construction d’une maison, en quoi consiste le contrôle de fin chantier ?

A mesurer l’étanchéité à l’air de la maison. Souvent les gens pensent qu’une maison étanche, c’est une maison qui ne respire pas. Au contraire ! La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) permet de changer toutes les 2 heures l’intégralité de l’air de la maison. Cet air, appelé air hygiénique, entre dans la maison par des ouvertures placées en haut des fenêtres, notamment, et ressort par des bouches placées au plafond de la cuisine, de la salle d’eau, des WC. Quand je viens mesurer l’étanchéité à l’air d’une maison, je bouche les entrées d’air volontaires afin de vérifier qu’il n’y ait pas d’autres entrées non souhaitées, résultant d’une mauvaise mise en œuvre lors du chantier de construction de la maison. On appelle cet air, l’air parasite.

Pourquoi faut-il faire la chasse à cet air parasite dans une construction neuve ?

D’abord parce qu’il nuit au confort. C’est cet air parasite qui provoque des courants d’air indésirables. En plus il est à l’origine d’une augmentation de la facture énergétique de la maison. Or, la RT2012 a justement pour but d’éviter de construire des maisons énergivores. Après la mesure de l’étanchéité à l’air de la maison, je vérifie la ventilation. Si la VMC est bien conforme à l’étude thermique. Je contrôle aussi systématiquement l’isolation des combles, le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et l’orientation des vitrages. A l’issue de tout cela, j’établis sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire, l’attestation RT2012. Et avec l’extraction de l’étude thermique, j’établis le Diagnostic de Performance Energétique de la maison (DPE), même si ce n’est pas obligatoire, à ce stade.

Pourquoi réaliser le DPE en même temps que le contrôle de fin de chantier ?

Un DPE est valable 10 ans, et il est obligatoire lors de la vente du bien. Or, toutes les études disent qu’en moyenne un propriétaire garde une maison 7 ans. Pour diverses raisons : divorce, changement professionnel, etc. Quand j’établis le DPE, sans coût supplémentaire, je leur évite d’engager des frais pour le réaliser lors de la vente de leur maison !

Un contrôle de fin de chantier réussi, permet donc à la maison d’être conforme à la RT2012 et d’éviter une éventuelle amende.

Exactement. Mais je ne me considère pas comme un gendarme. J’ai 59 ans et j’ai toujours travaillé dans le bâtiment. J’ai commencé les mesures d’étanchéité à l’air des bâtiments il y a 25 ans, quand personne n’en parlait. Je travaillais alors pour ALDES, spécialiste de la ventilation. J’ai toujours milité pour une étanchéité à l’air des logements, car elle permet de mieux faire fonctionner les systèmes de ventilation. En 2011, je me suis mis à mon compte pour faire bénéficier de mon expérience des constructeurs de maison et des maîtres d’oeuvre. Mes clients, je les ai choisis en fonction de leur sérieux. Tous utilisent plus ou moins les mêmes matériaux. Ce qui fait la différence en matière d’étanchéité à l’air, c’est la mise en œuvre. J’ai donc commencé en les conseillant sur les chantiers afin que les artisans qui travaillent pour eux réalisent un travail correspondant aux critères de la future RT2012, entrée en vigueur le 1er janvier 2013 pour les bâtiments d’habitation. C’est pour ça que j’ai appelé mon entreprise Acctherm, pour Accompagnement thermique.

Toutes vos années d’expérience de mesures d’étanchéité à l’air de maison profitent aujourd’hui à vos clients, comme Maîtriséco ?

Oui. Et je le répète, je choisis mes clients pour leur sérieux ! Cela signifie qu’ils savent suivre leur chantier afin de répondre à l’étude thermique établie initialement. Cela m’évite d’avoir de mauvaises surprises quand je viens effectuer un contrôle de fin de chantier dans une maison ! Je vous l’ai dit, je n’ai pas l’âme d’un gendarme ! Avec des constructeurs de maison comme Maîtriséco, on est dans la recherche de la performance énergétique. La RT2012 fixe un « score » de 0,6 à ne pas dépasser. Avec Maîtriséco, j’obtiens des mesures à 0,31 voire 0,24. C’est très bien !

Quel est l’intérêt d’une bonne isolation pour celui qui va habiter cette maison neuve ?

Le confort ! Pour cela, le constructeur de maison doit tenir compte de 4 paramètres :

- Une homogénéité de la température dans chaque pièce. Dans une maison mal isolée, il est très désagréable et très coûteux d’avoir 27°C à côté de la source de chaleur et 17°C à l’opposé !
- La température des parois doit être proche de celle de la pièce. Dans une maison mal isolée, si vous avez froid aux pieds parce que le sol est froid, vous pourrez toujours mettre à 21°C votre chauffage, vous aurez toujours froid.
- La vitesse de l’air dans le logement, afin d’éviter les fameux courant d’air, très désagréables.
- Le taux d’hygrométrie : en dessous de 40 %, l’air est trop sec, au dessus de 70 % il est trop humide.
Bref, une maison confortable est une maison étanche à l’air parasite et qui respire via sa VMC. Donc je milite maintenant pour que la réglementation thermique évolue vers le contrôle du bon fonctionnement de la VMC, en plus de l’étanchéité à l’air.

Proposez-vous du contrôle de VMC ?

Tout à fait. Dans une maison individuelle, les conduits qui mènent des bouches au moteur de la VMC sont des gaines souples et longues. Il n’y a donc pas une grosse étanchéité de réseaux à vérifier. Or, si une gaine est écrasée, le conduit lui reste toujours étanche. En revanche, il en résulte une absence de pression entraînant un mauvais fonctionnement de la bouche d'extraction et des problèmes d’odeurs qui ne s’évacuent pas, de condensation sur les vitres des fenêtres. C’est pour ça que je souhaiterais que la réglementation thermique aille vers une vérification du fonctionnement, c’est-à-dire de la pression et des débits de la VMC plutôt que l’étanchéité des réseaux. Les maisons gagneraient encore plus en confort.

Merci à Pascal Poulanges, fondateur d’Acctherm spécialisé dans le contrôle de fin de chantier et basé à Lyon Vénissieux (69).

www.acctherm.fr

Partager l’article sur :

Revenir à toutes nos actualités du blog
Controle de fin de chantier par Acctherm pour Maitriseco
Pascal Poulanges, d'Acctherm, réalise le contrôle de fin de chantier pour les constructions de maisons de Maîtriséco.
verification étanchéité à l'air contrôle fin de chantier Pascal Poulanges pour Maitriséco
Lors du contrôle de fin de chantier, toutes les ouvertures sont bouchées pour vérifier l'étanchéité à l'air de la maison neuve.
D’autres actualités du blog
28.12.2018   Electricité

Installation électrique : adoptez une pieuvre

Lors de la construction d'une maison, pour l'installation électrique faites appel à un pieuvriste.
29.11.2018   Energies renouvelables

L'autonomie électrique grâce au photovoltaïque

Pourquoi investir dans des panneaux photovoltaïques quand vous faites construire votre maison ? Dévolys, notre partenaire lyonnais, vous expose les intérêts de ce choix énergétique, notamment en vue de la RT2020.
26.10.2018   Chauffage et climatisation

Quel chauffage ? Non, quel chauffage et climatisation !

Rexel, notre partenaire chauffage et climatisation, fait le point sur les solutions associant chauffage l'hiver et climatisation l'été pour un confort maximum dans votre maison neuve toute l'année.